Assouplissement, force obscure

L'assouplissement du travail le dimanche c'est LA FOLIE GÉNÉRALE comme moyen et objectif. C'est la course à la guerre, la guerre au temps mort, la guerre au temps libre. Avec le désir d'y arriver VITE, sans perdre un seul jour ouvré.

« ... cela peut convenir, et laisse au sujet toutes ses chances dans les compétitions collectives de la pyramide et du mille-pattes. »
Jacques Lacan — La psychanalyse et son enseignement.

« Une étrange folie possède les classes ouvrières des nations où règne la civilisation capitaliste. Cette folie trame à sa suite des misères individuelles et sociales qui, depuis deux siècles, torturent la triste humanité. Cette folie est l'amour du travail, la passion moribonde du travail... »
Paul Lafargue — Le droit à la paresse.
 

Ève

En bref et ramassé :

Le génie c'est de donner intentionnellement une NOUVELLE FORME à une partie du monde.

Peut-on parler de génie dans le mal ou le concept est-il nécessairement lié au bien ? Peut-on parler de génie dans le neutre (ni bien ni mal) ? Peut-on parler de génie collectif ?


Interprétation du monde, vision du monde... Les visions du monde font partie du monde. de même que les visions des visions du monde.

Ma minimaxime n'implique pas de considérer uniquement la transformation matérielle du monde. La créativité extrême ou génie s'exerce aussi en modifiant radicalement les façons de voir le monde (sur le plan intellectuel ou sensible).

Sur ce sujet, la dernière formule des Thèses sur Feuerbach de Marx peut sembler dichotomique (« Les philosophes n'ont fait qu'interpréter le monde de différentes manières, ce qui importe c'est de le transformer. »). Mais c'est aussi une pensée en contexte face à ses collègues feurbachiens dont Marx déplorait l'absence de génie (« matérialisme contemplatif »).

Par ailleurs, Marx a surtout interprété le monde. Le Capital se veut une interprétation scientifique et démystificatrice, une levée des voiles et une dissipation du brouillage que le règne de la marchandise (génie automatique ?) produit en se produisant. Mais c'est une interprétation-mise au jour dans un projet une transformation-abolition. Transformation que le prolétariat n'a pas eu la force ni le génie collectif de réaliser (même aidé par Le Capital — ouvrage génial ?).

Incidemment, je  me demande si ma minimaxime couvre toute la question évoquée. Qu'en est-il des prophètes désarmés, des phares engloutis ?... Ceux dont les visions fulgurantes n'ont pas d'écho. Ainsi, un Isidore Ducasse cesserait-il d'avoir été un génie si tous les exemplaires de ses trois ouvrages (Les Chants de Maldoror, Poésies I et II) avaient totalement disparus au lieu d'avoir presque disparu avant d'être réédités ?

« Manière de faire des mondes »
Nelson Goodman (titre d'un ouvrage. En anglais : « Ways of worldmaking »)
 

No signal

Phares dont la lumière s'est éteinte
aux yeux du tout venant
qui ne capte plus les fréquences
du spectre lumineux
de ces phares spectraux.


« C'est un auteur que personne ne lit plus. »
La rumeur publique

« Out of the blue and into the black. »
Neil Young

La métaphore du phare se trouve notamment chez Baudelaire (Les Fleurs du Mal — Spleen et Idéal) et chez Duchamp (La Boîte verte).