Non censure ni logorrhée

Avoir la force de ne rien dire.

S'abstenir
de
ceci
ou
de
cela,

dans
telle
ou
telle
circonstance.


« Ce zéro est un rien relatif. » Kant
(Pour le charme de la formule)

« Je déménage sans souvenir aucun. » Catherine Ribeiro (plus)

 

Formation continue

La dernière fois que
j'ai essayé,
je n'y suis pas arrivé.
La prochaine fois que
j'essaierai
(de faire

ceci

ou

cela

ou
de ne pas faire

ceci

ou

cela)

j'y arriverai.


 

Luxe animal

Parfois, faire en sorte
de ne pas penser plus loin
que le bout
de son geste.
Au sens
le moins métaphori
(pas) que du mot.


 

La banlieue du Nirvana

Il arrive que l'enjeu ne soit pas de réussir à ne pas penser mais au moins de réussir ne pas penser

à plus d'une chose.

Il arrive que l'enjeu ne soit pas de réussir à ne penser qu'à une seule chose mais

à plusieurs choses mais successivement.

Un peu comme un cœur de microprocesseur traite

une information

(qui pour lui en est une sans en être une)

après l'autre.

1.

Un peu,

un peu seulement car beaucoup (Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc. Beaucoup, beaucoup, beaucoup, etc.) moins

vite.

2.

Un peu seulement car avec (forcément)

un peu plus d'épaisseur sensible et mentale (qu'un cœur de microprocesseur).

Cela ne laisserait pas d'être un peu pathétique mais reposant tout à fait certainement serait.

Il arrive toujours que l'enjeu ne soit pas
encore,
vraiment,
si peu,
à peine,
du tout,
de me faire Bouddha.

Mais entre ce renoncement jusqu'à une prochaine réincarnation et ne rien faire (ou continuer à trop en faire de manière vaine et,

en de certaines circonstances,

TAMASIQUE aussi bien que,

à propos de
ça
ou
ça

RADJASIQUE), il y a un gouffre qu'il arrive que l'enjeu soit de combler au moins de quelques centimètres.


Sur Tamas et Radjas, ainsi que sur Sattva, le troisième et meilleur Guna, voir Svâmî Vivekânanda (1863-1902) — disciple et ami de Ramakhrishna (1836-1886), tous deux adeptes, créateurs et recréateurs d'une spiritualité radicale, libertaire quoique reliée à une discipline virtuose, non-ritualiste voire expérimentale quoique basée sur les héritages du Vedânta et de la religion hindou.

J'ai utilisé Tamas comme signifiant l'apathie et j'ai employé Radjas dans une dénotation d'agitation ou excès d'activité.

 

Vues ou bévues

Je pourrais lui dire :

— Quand même, tu as 20 ans et on te la fait encore.

Mais elle pourrait me répondre :

— Tu as 58 ans et ne pourrait-on dire que sur tel ou tel on te la fait encore ?

En effet. Plus le temps et plus la réflexion et plus les leçons tirées et plus la lucidité relative..., plus les bévues se retranchent dans un coin et vers un point dans le meilleur des cas réduit mais pas pour autant disparu. Et je me dis parfois :

— Mon Dieu ! Que n'ai-je encore fait ou pas fait. Ou encore : ceci n'est-il pas, à nouveau et toujours, la réédition sous une autre apparence de la même bévue (tenace et protéiforme) ?